Bernard Amrani

[column size= »2-3″]

Avec une enfance bercée par les musiques de Vincent Scotto, les oreilles collées aux enceintes des bals de village, ou bien les suites de Bach pour s’endormir et du Hard Rock pour se réveiller !….Bernard Amrani est un musicien curieux de toutes les musiques. C’est au Conservatoire de Marseille qu’il obtient ses prix de violoncelle, orchestration, direction et musique de chambre, après un apprentissage rigoureux émaillé d’arrêts fréquents devant la classe de jazz…
Son envie de dynamiser la musique lui permet de créer des ensembles tels que l’orchestre de chambre Camerata de Provence, le trio à cordes Via Musica, l’ensemble de violoncelles Cellophonia. Il collabore régulièrement avec le G.M.E.M. pour des créations contemporaines, notamment au sein du collectif Insième. Il joue avec l’orchestre de la Jeune Philharmonie Franco-Allemande, où il participe régulièrement à des festivals de jazz expérimental, notamment avec le pianiste Martial Solal, et le tromboniste Albert Mangelsdorff.

[/column][column size= »1-3″ last= »1″]Bernard Amrani[/column]

Toujours avide d’expérience, il est invité aux USA où il est nommé directeur musical de l’orchestre à cordes P.S.S.O. à Iowa City et enseigne le violoncelle dans différentes universités du Midwest dont la Preucil School of Music ou la Drake University. Durant cette période, il fonde l’Iowa City Chamber Orchestra et il est chef invité du Cedar Rapids Symphony Orchestra pour un concert « Holiday Pop’s », pour lequel il réalise les arrangements. Parallèlement, il encadre et dirige les rencontres nationales de violoncelles Cello Days. Il met également son talent d’arrangeur au service de formations prestigieuses telles que le Washington Symphony Orchestra, ou le New York City Ballet, qui lui commandent des œuvres originales. De retour en France, il développe l’Orchestre de la Cité de la Musique de Marseille en proposant des concepts audacieux et pédagogiques mêlant musique classique et musique populaire.

Commence alors une série de spectacles exceptionnels comme : Broadway de Marseille, La Cité fait son ciné, Barok’n Pop… qui voient le jour dans des théâtres tels que Toursky (Marseille), Molière (Marignane), le Dôme, mais aussi au Festival Les Estivales de la Moline. Dans l’élan de ces succès, il crée l’association Barok’n Pop pour développer ses projets musicaux en toute liberté, et le quatuor de violoncelles D.24, son manifeste contre l’intolérance musicale. Pour la célébration des 100 ans du Comité du vieux Marseille en 2012, Il est invité à diriger à l’Opéra de Marseille l’Orchestre Philharmonique de Provence avec des orchestrations uniques qu’il réalise pour l’occasion. En 2013, pour l’ouverture de Marseille Capitale Européenne de la Culture, Bernard est invité au Silo à présenter un bal populaire. L’Orchestre de la Cité de la Musique fait danser le public sur des arrangements spécialement conçus pour l’évènement. Cette même année le F’estival de Briançon lui commande une réduction pour quintette à cordes de l’opéra Rigoletto de Verdi. Bernard est actuellement professeur de violoncelle à l’Ecole Municipale de Musique de Cabriès et à la Cité de la Musique. Pour la saison 2013-2014, il est le nouveau directeur artistique et musical de l’Orchestre Philharmonique de Provence. Il met ses multiples talents et son énergie au service de différents ensembles amateurs et professionnels, développant le travail pédagogique pour l’orchestre et les découvertes musicales pour le public. Avec sa rigueur et son originalité, il dynamise le paysage musical de la région. En dehors de la Musique, Bernard est passionné par l’art culinaire…